Des tasses plus vertes et moins de pailles


Des tasses plus vertes et moins de pailles. Starbucks annonce aujourd’hui deux initiatives novatrices dans le cadre de ses engagements et aspirations environnementaux. Dans ses magasins de Vancouver, Starbucks fait l’essai d’une tasse « plus verte » afin de tester si le tout est à la fois recyclable et compostable. Cet été, elle lance aussi à Toronto un nouveau couvercle sans paille léger et recyclable pour remplacer les pailles en plastique. Le déploiement graduel de ce nouveau couvercle sans paille se poursuivra ensuite à l’échelle du pays. L’été dernier, l’entreprise s’est engagée à éliminer les pailles en plastique d’ici l’an 2020 et prévoit ainsi éliminer plus d’un milliard de pailles en plastique par an dans les magasins Starbucks du monde entier.

Kevin Johnson, chef de la direction de Starbucks, présentera les progrès réalisés et les plans de la société aujourd’hui, dans le cadre de l’assemblée annuelle des actionnaires, précisant que « parmi les nombreux gestes que nous posons en tant qu’entreprise, offrir un café responsable servi de façon responsable revêt une importance capitale pour les 380 000 partenaires passionnés de Starbucks ».


Projet pilote de la « tasse plus verte » à Vancouver

Les clients des magasins Starbucks à Vancouver se joindront à ceux de New York, de San Francisco, de Seattle et de Londres dans l’essai de nouvelles tasses conçues pour être à la fois recyclables, compostables et plus vertes que les options existantes. Dans toutes ces villes, les clients de Starbucks essaieront différentes options de tasses parmi les produits gagnants du défi NextGen Cup Challenge sélectionnés plus tôt ce mois-ci.

« Nous connaissons l’importance que les Canadiens attachent à cette question, déclare Michael Conway, vice-président exécutif et président, Starbucks Canada, et nous nous sommes engagés à faire partie de la solution. Je suis fier que nos clients de Vancouver soient parmi les premiers à savourer leur café dans une tasse à emporter qui sera à la fois recyclable et compostable dans cette ville. »

Allen Langdon, un expert du secteur, qui a été sollicité pour le rôle de juge canadien auprès de NextGen considère qu’il s’agit effectivement d’un jalon marquant dans l’effort de réduction des déchets. « Nous avons encore beaucoup de travail à faire avant d’offrir une solution à l’échelle mondiale, mais l’inclusion de Vancouver dans le projet pilote représente beaucoup pour nous. Nous adorons notre café, c’est certain, mais nous nous préoccupons aussi énormément de l’environnement. Nous vivons dans l’un des plus beaux endroits au monde et désirons profondément protéger ce qui nous entoure », dit-il. Monsieur Langdon est le président et chef de l’exploitation d’Encorp Pacific, mieux connu sous le nom Return-It, un programme à but non lucratif qui s’est donné pour mission le développement, la gestion et l’amélioration des systèmes de récupération des matériaux d’emballage utilisés par les consommateurs, afin de s’assurer qu’ils sont adéquatement recyclés et non mis en décharge ou incinérés.

Starbucks a créé le Consortium NextGen au printemps dernier en partenariat avec Closed Loop, pour faire des tasses recyclables et compostables une réalité à l’échelle mondiale. De plus, le consortium veut mettre à profit l’envergure puissante de ses membres et experts qui, un an plus tard, comptent non seulement Starbucks, mais aussi McDonald, Coca-Cola, Nestlé, les marques Yum!, Wendy’s et la Fédération mondiale de la faune (WWF).

Le consortium appuie les nombreux efforts de Starbucks pour réduire son empreinte environnementale, notamment son objectif de doubler le contenu recyclé, recyclable et réutilisable de ses tasses entre 2016 et 2022. Depuis 2006, les tasses en papier de Starbucks sont faites à 10 % de fibres recyclées postconsommation. Les tasses utilisées aujourd’hui peuvent être recyclées dans certaines installations, mais elles finissent souvent dans des décharges parce qu’il n’est pas facile ou possible de les recycler dans toutes les communautés.

Vancouver et Calgary se démarquent, car elles ont fait de la recyclabilité des tasses une réalité. Toutefois, dans les autres marchés qui n’appuient pas le recyclage des tasses, Starbucks Canada paie pour que des entreprises privées ramassent et recyclent les tasses en papier de ses magasins en même temps que nos autres produits recyclables.


Lancement du nouveau couvercle sans paille à Toronto

Starbucks lancera aussi un nouveau couvercle sans paille léger dans tous ses magasins du Canada et des États-Unis, à commencer par Toronto cet été.

Il s’agit d’un jalon important dans les efforts déployés par l’entreprise pour éliminer les pailles en plastique dans plus de 28 000 magasins à l’échelle mondiale d’ici l’an 2020, pour éliminer plus d’un milliard de pailles en plastique par an – un objectifannoncé en juillet dernier.

« L’année dernière, nous avons mené le mouvement vers l’élimination des pailles en plastique », affirme Monsieur Conway. « Mais plutôt que de remplacer les pailles en plastique, nous nous efforçons de réduire les déchets en lançant un couvercle sans paille qui peut être recyclé lorsque les installations le permettent. »

L’entreprise utilise des couvercles sans paille pour ses boissons glacées dans certains marchés, y compris Vancouver et Seattle, mais les a récemment améliorés pour qu’ils soient plus légers. Les nouveaux couvercles en plastique plus léger seront lancés cet été dans les magasins Starbucks de Toronto, Los Angeles, San Francisco, Seattle, Washington, DC et Indianapolis, puis dans le reste des États-Unis et du Canada d’ici le début de l’année prochaine.

Le nouveau couvercle contient 9 % de moins de plastique que le couvercle et la paille courants (il est également plus léger que les couvercles sans paille actuellement à l’essai à Seattle et Vancouver). Les boissons Frappuccino® et autres boissons frappées seront toujours servies avec un couvercle différent en forme de dôme fait de plastique recyclable, et avec une paille sauf là où la loi l’interdit. Starbucks poursuit ses essais de pailles faites de matériaux recyclables et compostables pour ses boissons frappées et étudie certaines technologies NextGen gagnantes de ce mois-ci qui pourraient être appliquées aux pailles. (Les clients de Starbucks qui ont besoin d’une paille pourront toujours s’en procurer une sur demande.)


Des résultats probants sur 30 ans

Depuis 30 ans, Starbucks est centrée sur le développement durable dans tous les aspects de ses activités, notamment :

  • 99 % de ses cafés respectent des pratiques d’approvisionnement éthiques.
  • Elle offre un rabais de 10 cents à tout client qui apporte une tasse ou un gobelet réutilisable aux magasins gérés par l’entreprise au Canada.
  • L’expansion du programme FoodShare au Canada, un programme alimentaire de dons aux banques alimentaires des États-Unis.
  • Des tasses Starbucks qui contiennent 10% de fibres postconsommation ont été lancées en 2006 et la société prévoit doubler ce chiffre d’ici l’an 2022.
  • Plus de 1 500 magasins certifiés LEED® (Leadership in Energy and Environmental Design) dans 20 pays, y compris les 50 États-Unis et Porto Rico, ce qui en fait le plus important détaillant vert de son secteur.
thumbnail for Cinq faits saillants de la toute première Journée des promesses de Starbucks

Cinq faits saillants de la toute première Journée des promesses de Starbucks