Distribuer la joie à Halton

Grâce au programme FoodShare de Starbucks, les excédents alimentaires sont redistribués aux personnes dans le besoin.

Chaque mois, la superviseure Kim Allen jongle avec les chiffres afin de transformer 2 200 $ en repas, en articles de toilette et autres produits essentiels pour les dix résidants de Grace House à Halton, en Ontario. Au cours de ses 21 années de travail à la résidence pour adultes aux prises avec des problèmes complexes de santé mentale et de dépendance, elle a appris à dépenser judicieusement chaque dollar. Et elle sait à quel point un geste aussi simple que de partager un repas peut être précieux.

Grace House est un lieu de transition. C’est un premier pas vers le changement pour les personnes qui ont vécu l’itinérance, souvent de façon chronique; un endroit où elles peuvent trouver le soutien dont elles ont besoin pour se bâtir une nouvelle vie. Une grande partie du travail de Kim et de ses collègues est axée sur l’acquisition par les résidants des compétences liées aux « AVQ » ou « Activités de la vie quotidienne ». Ces activités vont de la simple préparation des repas à l’établissement d’un budget : elles regroupent tout ce qui les préparera à réussir une fois qu’ils auront leur propre logement.

La nourriture a toujours été au cœur de la vie au sein de l’établissement. Les résidants se réunissaient tous les soirs pour un souper formel, souvent préparé par l’un des leurs. « C’était le moment où tout le monde pouvait simplement s’asseoir et parler des hauts et des bas de la journée, explique Kim. Une véritable occasion pour les gens d’établir ce type de liens familiaux si importants que l’on crée autour d’un repas. » Avec la pandémie de COVID‑19, la fréquence de ces repas partagés a été réduite à une fois par semaine, mais les bons petits plats demeurent une source essentielle de réconfort pour les résidants dans les moments difficiles. Ces jours-ci, une partie de cette nourriture est offerte gracieusement par les partenaires de Starbucks, comme Stephanie Spears, gérante de magasin à Oakville.

Depuis juillet 2020, Stephanie et son équipe ont fait don de plus de 2 000 livres de nourriture,fournissant ainsi plus de 370 repas à des organismes, dont Grace House.

« Le programme FoodShare nous permet vraiment d’incarner notre mission et nos valeurs. Nous nourrissons l’âme; nous nourrissons notre communauté. Parallèlement, FoodShare permet d’éviter qu’une tonne de nourriture soit gaspillée et se retrouve à la poubelle, il s’agit donc d’une initiative qui profite à tous. »

-Stephanie Spears,  gérante de magasin Starbucks

Après avoir appris que le programme FoodShare avait été lancé au Canada et pouvait être offert dans son magasin, Stephanie était impatiente d’en faire profiter les gens de son quartier. Son équipe a accueilli l’idée avec enthousiasme. « C’est inspirant pour nos partenaires de voir que ces petits changements peuvent avoir une incidence aussi importante, surtout dans le contexte d’une grande entreprise comme Starbucks. Le processus n’a rien de compliqué; quelqu’un vient tout simplement chercher nos surplus. Et c’est sans compter les incroyables répercussions positives qui en découlent. Le processus fait naître tout un questionnement au sein de l’équipe : Que pouvons-nous faire d’autre? Que pouvons-nous faire de plus? Cette positivité fait boule de neige. »

Kim est témoin direct de cet effet d’entraînement. Une gâterie comme un gâteau-suçon ajoute une touche spéciale au souper solitaire des résidants, tandis que les mets du déjeuner deviennent des repas complets dans la cuisine occupée de l’établissement. Mais pour elle, le plus grand avantage réside dans la fiabilité. « Je n’ai pas de mots pour exprimer à quel point je suis reconnaissante d’avoir un repas dont je n’ai pas à me soucier. Je sais que les vendredis, je vais recevoir des bouchées aux œufs de Starbucks et que tout ce que j’aurai à faire, c’est peut-être d’y ajouter du bacon et des saucisses, et les résidants auront un bon repas. » À mesure que les défis posés par la pandémie de COVID-19 entraînent de nouvelles dépenses et précautions, des dons stables et constants peuvent avoir un effet considérable sur le confort et le niveau de stress des résidants et du personnel de maisons de transition comme Grace House.

Le fait de pouvoir planifier son budget serré en fonction des livraisons signifie pour Kim qu’il reste de l’argent pour célébrer les événements importants. « Nous aimons souligner les moments spéciaux dans la vie des gens. Nous pouvons ainsi acheter un gâteau d’anniversaire ou organiser un souper spécial pour souligner ces occasions, bref quelque chose qui leur fait plaisir. »

Mais la relation entre le magasin de Stephanie et Grace House ne se limite pas à la nourriture, comme Kim s’empresse de le souligner. Au-delà des dons, elle pense que la simple hospitalité a fait une différence pour ses résidants. « L’une des difficultés liées au soutien des personnes souffrant de problèmes de santé mentale et de toxicomanie est qu’elles ont parfois l’air différentes, je suppose, pour les personnes qui ne les connaissent pas, explique-t-elle. Mais nous n’avons jamais senti que Starbucks traitait différemment les personnes que je soutiens. En fait, le personnel a toujours été accueillant. »

Une telle approche fait partie de ce que Stephanie et ses partenaires préconisent depuis des années. « Nous tentons d’être une présence positive dans la communauté. Et je pense toujours à mon magasin comme à ce magnifique petit espace sécurisant où nous pouvons tous nous réunir et nous amuser, interagir avec nos clients et littéralement nous encourager mutuellement tous les jours. C’est tellement cliché, mais j’espère voir ce même esprit se répandre dans l’ensemble de la communauté et au-delà. »

De nos jours, l’insécurité alimentaire touche plus de Canadiens que jamais, et les foyers comme Grace House sont particulièrement vulnérables. Déjà presque à bout de ressources, ils comptent sur leur communauté pour leur permettre de poursuivre leur travail essentiel.

Vous pouvez soutenir Kim, ses collègues et les résidants de Grace House à l’adresse suivante : supporthouse.ca.

thumbnail for Le tout premier Championnat des baristas de l’Amérique du Nord de Starbucks vise à célébrer nos partenaires

Le tout premier Championnat des baristas de l’Amérique du Nord de Starbucks vise à célébrer nos partenaires