La Fierté chez Starbucks: Voici Star (ils/eux), le barista qui puise sa force de son identité autochtone et bispirituelle


Lorsque Star a commencé à travailler chez Starbucks en 2013, il se présentait aux autres comme étant une femme. Toutefois, son sentiment était que cela ne correspondait pas vraiment à son genre.  Après avoir approfondi sa connaissance de sa culture autochtone, Star a révélé être une personne bispirituelle en 2015. Selon Star, une personne bispirituelle est un Autochtone qui a deux esprits, un mâle et un femelle, et qui peut exister entre les deux. 

Star a entamé son parcours vers la découverte de son identité bispirituelle il y a plusieurs années, non seulement en cherchant à mieux connaître ses racines autochtones, mais aussi en voulant donner l’exemple à ses enfants.

Star avait toujours rêvé d’avoir des enfants. Ayant grandi dans une société qui préconise le mariage, Star a choisi de se marier à un jeune âge et a fondé une famille. Star s'est rendu compte très tôt que quelque chose n’allait pas, mais avait de la difficulté à parler de ses sentiments.

Avec les années, Star a eu sept enfants, et a réfléchi sérieusement à l’exemple à leur donner. En apprenant à ses enfants à être inclusifs et compréhensifs, et à accepter les autres, Star a dû suivre ses propres conseils.

« J’apprends à mes enfants à être inclusifs en faisant preuve de compréhension et d’acceptation. Nous ne demandons rien, nous ne faisons qu’accepter », déclare Star.  

Cette démarche a encouragé Star à faire preuve d'ouverture et à découvrir des éléments de sa personnalité. À un moment de son parcours, Star a révélé être pansexuel. Son amour pour son mari à l’époque était réel, et cette conclusion semblait raisonnable, mais Star trouvait toujours que quelque chose n’était pas à sa place. Star a ensuite déclaré être lesbienne, mais cette identité non plus ne semblait pas la bonne. En s’intéressant davantage à son héritage autochtone, les idées de Star se sont éclaircies, et lui ont permis de découvrir son identité de personne bispirituelle.


« Quand j’ai découvert mon identité bispirituelle, j’ai compris des choses sur moi-même. Je ne me suis jamais senti tout à fait homme, ni tout à fait femme, mais juste moi, entre les deux », explique Star.


Selon Star, l’identité bispirituelle est encore peu connue et mal comprise, et il a été difficile et parfois compliqué de se présenter comme une personne bispirituelle, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de sa communauté autochtone.  « Avant le colonialisme et les pensionnats, les personnes bispirituelles étaient considérées comme ayant un pouvoir supérieur aux autres, car elles peuvent se mouvoir entre les sexes et au sein du monde spirituel », dit Star.

Star participe régulièrement à des rencontres virtuelles avec d’autres personnes bispirituelles de sa province afin d’échanger et d’approfondir ses connaissances sur les cultures autochtones, notamment sur le statut des personnes bispirituelles dans l’histoire des communautés autochtones.

« Nous étions perçus comme étant des guérisseurs ou des visionnaires, car nous pouvions pénétrer dans le monde des esprits et circuler librement entre nos propres esprits. Les personnes bispirituelles sont des guerriers, des chasseurs, des cueilleurs et tout ce qui existe entre ces catégories. Elles possèdent les atouts des deux genres. Nous sommes réellement le troisième/quatrième genre. »

Star a développé sa confiance en soi en découvrant son identité. Au moment de se joindre à Starbucks, Star était timide, mais après un certain temps à  travailler dans son magasin d’attache actuel, et avec le soutien des partenaires qui l'acceptent tel quel, il lui a été possible de sortir de sa coquille et d'établir de belles relations avec les clients. Et même de remporter un prix récemment, celui du partenaire du trimestre dans son district.

« Nous nous acceptons les uns les autres tels que nous sommes. Nous sommes vraiment nous-mêmes, et nous sommes ouverts à la spécificité et aux excentricités de chacun. Quand j’arrive dans le magasin, je me sens chez moi. Je sais que dès mon arrivée, je peux compter sur mes collègues. Si une personne se trompe sur mon identité,

 mes collègues vont la reprendre. »

Voici ce que Star aimerait qu’on retienne de son histoire : « J’espère que les gens apprendront à respecter et à accepter les autres tels qu’ils sont, peu importe leur origine. On ne sait jamais ce que les gens sont en train de vivre, alors la première chose à faire, c’est d’être gentils. Soyez authentiques et fidèles à vous-mêmes, c’est tout ce qui compte. »

thumbnail for Célébration des 10 ans du Mélange Nordique de Starbucks

Célébration des 10 ans du Mélange Nordique de Starbucks