Une lettre à nos partenaires canadiens (employés) de Lori Digulla, présidente de Starbucks Canada à l’occasion de la Journée internationale de la femme

Starbucks

Bonjour partenaires,

La Journée internationale de la femme a été commémorée la première fois en 1911, dans le cadre d’un mouvement qui avait vu le jour en Europe et qui prenait de l’ampleur pour aider les femmes à faire partie de la société de la même façon que les hommes. On s’imagine difficilement qu’à cette époque les femmes au Canada n’avaient pas le droit de voter, n’étaient pas incluses dans la définition légale d’une « personne », et faisaient donc face à d’énormes difficultés et couraient de grands risques parce qu’elles n’avaient pas de droits.

Aujourd’hui, la Journée internationale de la femme est l’occasion de célébrer les réussites sociales, économiques, culturelles et politiques, mais c’est aussi un jour où il faut reconnaître qu’il reste beaucoup à faire. Même si j’en suis fière, je ne tiens pas pour acquis les progrès accomplis par Starbucks et le leadership de notre entreprise. Nous devons faire des efforts tous les jours, ici au Canada et dans le reste du monde, surtout dans les communautés que nous influençons le plus.

Équité salariale

En 2018, Starbucks s’est engagée à garantir l’équité salariale de ses employés à l’échelle mondiale. Au Canada, les résultats visés sont encore plus ambitieux, car nous nous engageons à offrir « l’égalité salariale pour un travail à valeur égale ». J’ai le plaisir de vous déclarer cette année que Starbucks respecte, encore une fois, l’équité salariale.  Nous avons adopté un ensemble de principes et de pratiques exemplaires pour combattre la discrimination systémique et nous assurer qu’il n’y a pas d’écarts entre les salaires des hommes et des femmes. Nos pratiques en matière de rémunération nous obligent également à établir un échelon salarial pour chaque poste indépendamment du partenaire qui l’occupe. Par ailleurs, nous examinons et validons nos échelons salariaux à l’interne et les comparons aux données du marché chaque année.

Partenariats avec des organisations chefs de file

Il reste beaucoup à apprendre, à élaborer et à accomplir pour progresser et faire en sorte que l’égalité des genres ne se résume pas à l’équité salariale. Nous respectons l’égalité des genres et nous collaborons avec des experts et des organisations de premier plan pour faire progresser la condition des femmes au travail.

En 2018, nous avons participé, avec 20 autres entreprises, des organismes spécialisés et le réseau Global Compact Network Canada, à l’élaboration, à la mise à l’essai et à l’établissement d’un ensemble d’outils conçus pour éliminer les obstacles rencontrés par les femmes au travail et promouvoir l’égalité des genres pour tous les employés et travailleurs au Canada. En décembre, nous avons publié le Plan d’action pour le leadership du secteur privé canadien en matière d’égalité entre les genres et le modèle de maturité qui lui est associé.

Par ailleurs, nous avons récemment uni nos efforts à ceux de Catalyst, un organisme sans but lucratif international fondé en 1962 qui vise à améliorer les conditions de travail des femmes. Cette association favorise le changement grâce à des recherches de pointe et à des outils pratiques permettant d’évaluer et d’accélérer les progrès. Nous nous en servirons pour enrichir le perfectionnement et la formation de nos partenaires. Tous les partenaires qui ont une adresse courriel Starbucks peuvent accéder aux ressources de calibre mondial de cet organisme en s’inscrivant sur le site catalyst.org.

Investir dans les femmes et les filles des communautés productrices de thé et de café

En 2018, la Fondation Starbucks a annoncé qu’elle poursuivrait un nouvel objectif : favoriser l’autonomie de 250 000 femmes et filles dans les communautés productrices de thé et de café d’ici 2025 en leur offrant la possibilité de prendre soin de leur santé, de s’instruire et faire preuve de leadership. Nous investissons dans ces femmes et ces filles parce que nous croyons qu’elles pourront avoir une incidence positive importante sur les communautés en général. Je suis fière d’annoncer que la Fondation et les organismes sans but lucratif qui travaillent avec nous ont déjà réussi à aider plus de 125 000 femmes : nous avons dépassé la moitié de notre objectif!

Réseau d’influence des femmes

Nos Réseaux de partenaires constituent un excellent moyen de discuter en profondeur d’expériences et d’objectifs communs avec des partenaires et des alliés qui partagent le même état d’esprit. Tous les partenaires sont invités à devenir membres du Réseau d’influence des femmes, dont la mission consiste à éveiller le pouvoir des femmes à exercer une influence grâce à nos partenaires, nos alliés et nos communautés. Le réseau permet à ses membres de se perfectionner, en leur offrant des séances de mentorat, la possibilité de réseauter, d’échanger avec d’autres membres et alliés, ainsi que de recevoir des services destinés aux femmes et à leurs familles dans leurs communautés.

Nous avons toujours eu à cœur l’inclusion, la diversité et l’égalité, mais cette dernière année a renforcé la nécessité de déclarer nos engagements haut et fort, et d’agir concrètement pour les mettre en œuvre. Le monde n’a jamais eu autant besoin de soutien, d’alliés et de défenseurs qu’en ce moment! Je remercie les équipes des ressources pour les partenaires, de l’inclusion, de la diversité et de l’impact social, ainsi que les membres de notre Réseau d’influence des femmes d’avoir établi une base aussi solide, et je suis impatiente de voir les progrès que nous accomplirons encore cette année.

Avec toute ma gratitude,
Lori