Starbucks Canada réalise des investissements sans précédent à l’intention de ses partenaires, convaincue depuis longtemps que le succès est plus agréable lorsqu’il est partagé


Starbucks Canada a annoncé des investissements à l’intention de ses partenaires (employés), une décision conforme à ses 50 années d’existence et à sa volonté d’écouter, d’apprendre et de réinvestir les résultats de sa réussite dans ses employés. L’annonce des investissements liés aux salaires des partenaires travaillant dans les magasins gérés par l’entreprise au Canada et à l’exploitation de ceux-ci vise à retenir et à recruter les talents, ainsi qu’à établir Starbucks comme étant l’un des meilleurs employeurs dans la vente au détail. Fidèle à son credo, l’entreprise montre ainsi que le succès est plus agréable lorsqu’il est partagé.

Lori Digulla, vice-présidente principale et directrice générale de Starbucks Canada, a adressé aujourd’hui une lettre à tous les partenaires au Canada, soulignant que l’entreprise s’engage continuellement à prendre soin des partenaires et à veiller à leur bien-être avant tout, et qu’elle prévoit d’investir encore dans son personnel. Les investissements en question permettront d’améliorer les salaires, la formation et l’expérience en magasin des partenaires à l’échelle du pays.

« Nous avons traversé une période extrêmement difficile et, même si nous devons encore gérer d’énormes changements, nous allons de l’avant, de manière réfléchie et avec courage, afin de toujours être une entreprise qui prend soin de ses équipes, déclare Lori Digulla. Aujourd’hui, je suis très fière et heureuse d’annoncer que nous effectuons des investissements record pour nos partenaires. Starbucks bat au rythme du cœur de ses partenaires et notre volonté de partager nos réussites avec eux ne faiblira jamais. »

Les investissements incluent :

  • Un investissement sans précédent dans les salaires. Starbucks augmentera le taux horaire du salaire initial pour qu’il dépasse de 1 $ le taux du salaire minimum provincial au Canada. Elle augmentera également le taux des partenaires à salaire horaire ayant une certaine ancienneté. 
    • À compter de janvier 2022, les partenaires embauchés au Canada le 3 janvier 2021 ou avant cette date recevront une augmentation de salaire allant de 6 à 10 %.
    • Ces investissements correspondent à une augmentation de 11 % de la rémunération annuelle versée aux partenaires à salaire horaire en magasin au cours des 12 derniers mois.
      • Le taux horaire des baristas variera entre 13 $ et 20,45 $, tandis que le taux horaire des chefs de quart sera compris entre 15,85 $ et 24,95 $. Les taux horaires dépendront de l’emplacement des magasins et de l’ancienneté des partenaires.
  • Le recrutement et la formation. L’entreprise a fait appel à des spécialistes du recrutement pour aider les magasins les plus durement touchés par le manque de personnel.  Starbucks a également repris son programme de recrutement de jeunes défavorisés au Canada pour former et embaucher des jeunes âgés de 16 à 29 ans qui veulent vraiment travailler mais qui font face à de nombreux obstacles et ont besoin d’encore plus de soutien pour trouver du travail. L’entreprise investit également dans la formation des partenaires en magasin, en remaniant entièrement le guide « Bases de baristas » et en ajoutant des heures de formation pour tous les postes. Elle prévoit également des quarts de travail visant à offrir une formation pratique aux partenaires nouvellement embauchés.  
  • Le soutien offert aux partenaires. Tandis qu’elle continue à explorer tous les moyens pour aider le mieux possible ses employés pendant et après la pandémie de COVID-19, Starbucks offre, à compter du 1er janvier 2022, un congé de maladie correspondant à trois quarts de travail payés dont tous les partenaires à salaire horaire en magasin au Canada peuvent se prévaloir au cours d’une année civile en cas de maladie ou pour prendre soin d’un membre de leur famille. L’entreprise continue aussi d’investir dans ses mesures de soutien et de sécurité relatives à la COVID-19, en prolongeant notamment l’octroi des congés de maladie pour COVID-19, l’indemnité de vaccination et le congé payé en cas d’effets secondaires liés à la vaccination, ainsi que la rémunération pour auto-isolement, jusqu’à la fin de l’année civile.
  • L’expérience des partenaires en magasin. Étant donné une importante augmentation de la demande et l’accélération des innovations relatives aux boissons, Starbucks a investi dans des technologies et des procédures de pointe pour simplifier les tâches quotidiennes des baristas. Elle cherche notamment à améliorer la conception et l’équipement des magasins derrière les comptoirs et elle met à l’essai une application permettant aux partenaires d’accepter et d’échanger des quarts de travail plus facilement.
  • Des innovations axées sur les partenaires. Enfin, dans le but de proposer continuellement des améliorations aux partenaires en magasin, Starbucks a constitué une équipe chargée de mettre au point et de tester des initiatives qui, à terme, amélioreront l’expérience des partenaires et réduiront la complexité des tâches dans les magasins. Situé à Seattle et occupant une surface de 20 000 pieds carrés, le Tryer Center est un laboratoire où l’entreprise met en œuvre des idées et des innovations en tirant des leçons des tests qui y sont effectués pour les proposer à ses magasins situés partout dans le monde.

Ces mesures s’inscrivent dans la volonté affichée depuis plusieurs années par Starbucks de réaliser des investissements importants dans les salaires et les mesures de soutien offertes aux partenaires. Elles sont mises en place peu après un investissement sans précédent dans la rémunération des partenaires à salaire horaire en magasin, consenti au mois de mai de l’année courante, lorsque l’entreprise s’est engagée à payer les partenaires plus que le salaire minimum partout au Canada.  Starbucks a alors augmenté le taux salarial initial des partenaires en magasin pour qu’ils reçoivent 0,25 $ de plus que le salaire minimum provincial, et a offert une augmentation de salaire d’au moins 5 % aux baristas, aux chefs de quart et aux préposés au café en fonction de leur ancienneté.

En plus d’offrir des salaires concurrentiels supérieurs au salaire minimum, Starbucks est convaincue depuis longtemps que tous les partenaires, y compris ceux qui travaillent à temps partiel (20 heures par semaine) méritent d’avoir des avantages sociaux de premier ordre qui favorisent leur bien-être complet. Starbucks est une entreprise chef de file en ce qui concerne les investissements consentis en son capital humain, que ce soit sous la forme de privilèges offerts aux partenaires (comme du café gratuit, des rabais ou un abonnement sans frais à Headspace), d’une assurance maladie et soins dentaires, d’un octroi d’actions annuel, d’un régime d’épargne-retraite avec contrepartie, de remboursements annuels de frais de scolarité, ou encore d’une couverture en santé mentale jusqu’à concurrence de 5 000 $ par an.

thumbnail for De nouveaux articles Starbucks aux couleurs de l’été

De nouveaux articles Starbucks aux couleurs de l’été