Quand café et huile d’olive se rencontrent – L’histoire des boissons Oleato, le nouveau rituel du café 


L’Italie a toujours été un endroit spécial pour Starbucks. Il y a quatre décennies, Howard Schultz parcourait pour la première fois les rues pavées de Milan, en Italie, et découvrait le romantisme de ses bars à espresso. Cette visite l’a incité à reproduire l’expérience du café italien aux États-Unis et chez Starbucks. L'entreprise allait ainsi entrer dans une phase d'expansion phénoménale, passant de 11 à plus de 36 000 magasins servant chaque jour des millions de boissons maison partout dans le monde.

Aujourd’hui, M. Schultz et Starbucks ont de nouveau trouvé l’inspiration en Italie, cette fois dans les oliveraies baignées de soleil de la Sicile, et créé une nouvelle gamme de boissons à base de café Starbucks, additionnées d’huile d’olive extra vierge Partanna. Les boissons Oleato ont été lancées en février à l’Atelier de torréfaction Starbucks Reserve de Milan et dans les magasins Starbucks en Italie. Depuis, elles ont fait son apparition aux États-Unis, au Japon, au Royaume-Uni, en France, en plus d’être désormais offerte au Canada.

Les origines de la gamme Oleato

M. Schultz a souligné qu’il avait l’impression de boucler la boucle, son parcours chez Starbucks ayant été ponctué de deux moments marquants : l’un au début de sa carrière chez Starbucks et l’autre en mars, alors qu'il s'apprêtait à quitter ses fonctions de chef de la direction par intérim de Starbucks, rôle qu’il a occupé pendant 10 mois. 

« En 1983, j’ai fait mon premier voyage en Italie et j’ai découvert la relation extraordinaire que le peuple italien entretient avec les bars à café, et plus particulièrement avec l’espresso. Je suis rapidement revenu aux États-Unis avec la vision et la ferme intention de transposer cela chez Starbucks », a déclaré M. Schultz. 

L’an dernier, Howard Schultz voyageait en Sicile lorsqu’il a découvert quelque chose d’aussi vivifiant et intéressant. Après avoir été initié à la coutume méditerranéenne qui consiste à prendre une cuillerée d’huile d’olive chaque jour, il a décidé d’ajouter une cuillerée d’huile d’olive extra vierge Partanna à son rituel quotidien en plus de son café du matin. Bientôt, il a eu l’idée d’essayer les deux ensemble. Il a alors découvert que le mariage inattendu du café Starbucks et de l’huile d’olive extra vierge Partanna produisait une boisson délicieuse. 

« J’ai été absolument stupéfait de la saveur et de la texture uniques que l'on obtient en incorporant de l’huile d’olive extra vierge Partanna au café Starbucks », a déclaré M. Schultz. « Dans les boissons à base de café chaudes ou froides, la combinaison produisait une saveur de beurre inattendue et veloutée qui rehaussait le goût du café et s’attardait très agréablement sur le palais. » 

L’histoire des boissons 

Enthousiasmé par le potentiel de cette découverte, M. Schultz revient à Seattle et en fait part à l’équipe de développement des boissons de Starbucks. Amy Dilger, créatrice principale de boissons chez Starbucks, s’est ensuite chargée de créer des boissons pour la clientèle de Starbucks. Après avoir passé une décennie en Europe en tant que chef pâtissière et plus de 20 ans au sein de l’équipe des aliments et boissons de Starbucks, créant des favoris comme le latte au marron praliné et le latte au caramel écossais fumé, Mme Dilger était particulièrement qualifiée pour relever le défi. 

La première étape a été d’en apprendre davantage sur les olives et leur lien profond avec la culture italienne. Parmi les centaines de variétés, le mélange d’huiles d’olive extra vierges Partanna créé pour Starbucks comprend l’une des huiles les plus convoitées, soit celle des olives Nocellara del Belice (aussi appelées Castelvetrano), reconnue pour sa vive saveur de beurre. Mme Dilger s’est entretenue avec la famille d’agriculteurs qui produit l’huile d’olive extra vierge Partanna et s’occupe de ses oliviers depuis quatre générations sur sa riche terre de Sicile. Elle a appris comment les olives sont cueillies et pressées à froid dans les heures suivant la récolte pour préserver leur saveur extraordinaire. 

« Au fur et à mesure que j’en apprenais davantage au sujet de l’huile d’olive extra vierge Partanna, je découvrais des similitudes avec le café Starbucks, en particulier la façon dont le terroir, l’origine et les variétés contribuent à créer une saveur et une texture uniques », affirme Mme Dilger. Bien qu’elle n’eût jamais essayé de combiner de l’huile d’olive extra vierge et du café auparavant, elle a pensé à d’autres plats qui mettent en valeur l’huile d’olive, comme le yogourt grec avec un filet d’huile d’olive, l’huile d’olive et la crème glacée au sel de mer – et bien sûr, le gâteau à l’huile d’olive. 

« L’une des particularités des olives Castelvetrano, c’est qu’elles sont sucrées et ont réellement un goût de beurre », explique Mme Dilger. « Je pense au caramel au beurre que nous mélangeons à notre café. Ce goût riche et velouté se marie si bien à notre café. » 

« Une expérience sublime, toute en texture »

Ensuite, elle a commencé à expérimenter dans sa cuisine de développement de boissons, en ajoutant de l’huile d’olive extra vierge Partanna à certaines de ses boissons à base de café préférées pour créer une expérience révélatrice et entièrement nouvelle. 

« Il est très important de créer une émulsion lorsqu’on incorpore l’huile d’olive extra vierge Partanna, que ce soit en la faisant chauffer à la vapeur ou en la secouant avec de la boisson à l'avoine. On obtient alors une texture riche qui s’apparente à celle du lait entier », explique Mme Dilger. Pour trouver le café qui s’agencerait parfaitement à l’huile d’olive extra vierge, elle a fait l’essai d’une variété de mélanges arabica de haute qualité de Starbucks et a choisi non pas un, mais deux espressos Starbucks. Pour la gamme de boissons des magasins Starbucks, Mme Dilger a choisi la torréfaction espresso Starbucks Blonde dont la saveur douce et équilibrée s’agence parfaitement à celle de l’huile d’olive extra vierge Partanna en plus d'être délicieuse chaude ou glacée. Pour la gamme de boissons de l’Atelier de torréfaction Starbucks Reserve (à l’extérieur du Canada), elle a utilisé de l’espresso Starbucks Reserve et ajouté un cortado glacé rehaussé d’un soupçon d’orange. Quant au nom, l’équipe a opté pour Oleato, qui s’inspire du mot latin pour « olive » et d’un mot italien qui évoque l'ajout d'huile d'olive au café. 

Comme il se doit, les clients italiens ont été les premiers à essayer les nouvelles boissons de la gamme Oleato à l’Atelier de torréfaction Starbucks Reserve de Milan et dans les magasins Starbucks d'Italie. 

Howard Schultz a souligné : « Bien sûr, certaines personnes diront "Quoi? De l’huile d’olive dans le café?" Mais la preuve est dans la tasse! En plus de 40 ans, je ne me souviens pas avoir été plus enthousiaste. Cette nouveauté démontre la fierté, la qualité, la passion, l'héritage et le savoir-faire de Starbucks. » 

Apprenez-en plus sur les boissons de la gamme Oleato dans les magasins Starbucks au Canada.

thumbnail for Le tout premier Championnat des baristas de l’Amérique du Nord de Starbucks vise à célébrer nos partenaires

Le tout premier Championnat des baristas de l’Amérique du Nord de Starbucks vise à célébrer nos partenaires