Comment Starbucks investit dans ses collectivités en bâtissant de futurs leaders


En février, Starbucks Canada est fière de souligner le Mois de l’histoire des Noirs et de souligner les nombreuses façons dont ses partenaires (employés) et les collectivités le démontrent chaque jour.

Comment le programme MentorME a un impact sur la vie des jeunes Noirs

Madame CJ Walker était une force; sa générosité inébranlable ne faisait que rivaliser avec son esprit d’entreprise féroce. Entrepreneure pionnière, philanthrope et, à un moment donné, la Noire la plus riche des États-Unis, son attitude et son empressement ont fait d’elle un modèle pour les générations passées et actuelles. C’est particulièrement vrai pour Valerie, membre de MentorME, programme de mentorat qui est le fruit d’une collaboration entre la BBPA (Black Business and Professional Association), SAY IT LOUD, MentorCanada et Starbucks Canada, visant à fournir aux jeunes Canadiens noirs les connaissances, les conseils, les ressources et le soutien nécessaires pour les aider à trouver un emploi et à surmonter les obstacles systémiques et les préjugés et stéréotypes de longue date.

Depuis deux ans, Valerie travaille avec son mentor, Janel, gestionnaire Starbucks, pour établir des objectifs, développer des compétences et accéder aux outils dont elle aura besoin pour exceller sur le plan scolaire tout en réalisant son rêve de réussir en affaires et de suivre les traces de son idole. Les deux ont immédiatement trouvé des points communs à propos de leur expérience commune de vivre dans des endroits où il y a très peu de diversité.

Valerie

Née au Zimbabwe et élevée à Brantford, en Ontario, Valerie est récemment diplômée de l’Université de Burman, où elle a obtenu un double diplôme en physiothérapie et bien-être dans le centre de l’Alberta. Elle dirige et exploite actuellement une entreprise d’accessoires de soins capillaires qui vend des bonnets doublés de satin appelés Crowned By V, « Parce que tout le monde devrait se traiter comme un membre de la royauté – même les jours où on ne se sent pas bien », explique Valerie.

L’inspiration de marketing est venue, en partie, de son mentor, Janel qui fournit des conseils dans les domaines des affaires et universitaires. « Janel m’a mis en contact avec quelqu’un dans mon domaine et cela m’a ouvert les yeux sur les possibilités », a déclaré Valerie. « Nous parlons de stratégies pour trouver la bonne clientèle et de la façon dont je pourrais améliorer mes compétences en art oratoire. Elle m’a vraiment aidé à développer ma confiance. »

« C’était tout simplement agréable de voir une autre femme de couleur occupant un poste de haut rang. Cela montre qu’il n’y a pas de limites. Et même si vous n’avez pas grandi en vous voyant représenté, si vous êtes déterminé, vous pouvez un jour être cette représentation pour quelqu’un d’autre. J’ai deux frères et sœurs plus jeunes, dont l’un vient de commencer ses études secondaires », a déclaré Valerie. « Les leçons que j’apprends avec Janel sont quelque chose que je lui transmets, ainsi qu’à mes amis. Je crois que tout le monde a besoin d’un mentor. Même s’ils ne le pensent pas. Le mentorat ouvre des portes dont vous ignorez même l’existence. C’est une occasion d’acquérir de nouvelles compétences, de rencontrer de nouvelles personnes et de faire l’expérience de nouvelles choses. »

Et Valerie n’est pas la seule à reconnaître la valeur du mentorat. La passion de Sabrina pour la musique l’a aussi amenée à se rapprocher de Janel.  Grâce au mentorat de Janel, Sabrina s’est vu offrir des ressources et du soutien tout au long de son parcours et a commencé à créer des relations significatives avec des producteurs de musique de New York.

Sabrina

« Elle est toujours super ravie pour moi, et ça fait vraiment plaisir à lui parler », a déclaré Sabrina. « Nous avons tous deux des parents qui ont immigré des Antilles. Le fait d’avoir une femme noire forte avec qui je communique sur le plan personnel, mais qui peut aussi donner des conseils sur le plan professionnel m’a donné des leçons que je porte avec moi tous les jours. »

Ayant grandi dans une famille jamaïcaine, la musique était tout pour Sabrina. Elle a souvent collaboré avec sa sœur pour animer des événements et faire de la musique. En neuvième année, elle s’est jointe à un programme parascolaire offert par Unity Charity, organisme qui offre aux jeunes des collectivités sous-financées l’accès à des programmes et à des ateliers de hip hop pour les aider à réaliser leurs rêves par la musique. Lorsqu’elle a rencontré Janel pour discuter de son projet de travailler dans l’industrie de la musique, elle a été ravie de rencontrer quelqu’un qui partageait son point de vue et qui s’intéressait vraiment à son métier.

« C’était tellement important d’avoir ce soutien parce que je ne suis pas quelqu’un qui demande de l’aide », a-t-elle ajouté. « Qu’il s’agisse de musique ou de ma communauté, avoir ces conversations avec Janel vous donne envie de continuer. C’est formidable de savoir que quelqu’un est fier de ce que vous faites. »

Aider les deux jeunes femmes à élargir leurs réseaux professionnels pour trouver de nouvelles possibilités dans leur domaine est un élément important du travail de Janel et a été essentiel à leur développement et à leur progrès, mais leur travail ensemble va plus loin.

Sabrina et Valerie

La lutte contre l’inégalité des chances pour les jeunes et les communautés marginalisées est au cœur des préoccupations de Starbucks au Canada. En travaillant avec des partenaires puissants comme Mentor Canada, la BBPA, et SAY IT LOUD, l’entreprise croit que le mentorat est un moyen puissant d’aider les jeunes à réaliser leurs rêves et leurs aspirations, à investir dans les collectivités qu’il sert et à combler le fossé des possibilités pour les jeunes Noirs.

« Le mentorat peut être une bouée de sauvetage essentielle et un lien avec l’espoir et l’avenir. Les jeunes en ont besoin, surtout en période d’incertitude comme une pandémie mondiale », a déclaré Tracy Luca-Huger, directrice principale, Partenariats et initiatives stratégiques à Mentor Canada. « MentorME est un important tremplin pour établir des liens significatifs avec les modèles de rôle et le soutien par le mentorat. »

« Le milliardaire canado-jamaïcain Michael Lee Chin aurait dit : « Trouvez un mentor. Découvrez ce qu’il ou elle a fait pour en arriver là et faites exactement la même chose », ont déclaré les cofondateurs de SAY IT LOUD, Roderick Brereton et Farley Flex. « Depuis le début, le mentorat fait partie intégrante de l’Afrique et de la culture noire. Les traditions anciennes comme les « rites de passage » se sont appuyées sur le mentorat comme mécanisme de transmission générationnelle de l’apprentissage. Le mentorat peut faire partie intégrante de l’approfondissement du bassin de génie, de sorte que les générations à venir puissent manifester la grandeur d’un peuple, qui est à la fois faible et indéniable. »

Pour en apprendre davantage et vous inscrire au programme MentorME, visitez ici.

thumbnail for Comment Annastasia a pu réaliser son rêve de maternité grâce aux avantages sociaux de Starbucks 

Comment Annastasia a pu réaliser son rêve de maternité grâce aux avantages sociaux de Starbucks